Welcome !

27.02.2017 - Un peu de repos • Ft. Elya

 :: † Darah :: Hevana : Central District Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 16 Mar - 20:31
Juste un peu...Le vampire suçait le sang de la jeune femme, tranquillement, essayant de lui faire le moins de mal possible. Cela faisait un moment qu’il ne l’avait pas mordue ou bu son sang, à vrai dire, cela lui manquait, le sang d’Elya avait vraiment un goût spécial. Il pouvait ressentir que son corps allait bien mieux maintenant, c’était lent, le temps que le sang de la jeune femme soit ingéré, mais c’était déjà ça, il n’allait au moins pas souffrir durant la nuit. D’ailleurs, est-ce qu’elle va la passer avec lui ?

Il n’en savait rien pour le moment, car tout ce qu’il sentait était la main d’Elya passer dans ses cheveux et elle le rapprocha de lui, ce qui valut au vampire d’être assez surpris.  Il aurait pensé qu’elle ne bougerait pas ou quoi, mais … Si. Elle resserra même l’étreinte de leurs mains. Ce qui venu ensuite le surprit d’autant plus, elle venait de gémir de plaisir ou ? … Adrian plissa les yeux, un air amusé sur le visage, et plutôt satisfait aussi.
Il aurait pensé qu’elle se serait faite plus dominante comme précédemment, mais il n’en fit rien, elle le laissait faire, comme si elle s’abandonnait à lui. Sentant la main de la jeune femme exercer une légère pression sur son torse, il releva la tête, la regardant. Il était propre pour boire, il n’y avait pas une seule goutte de sang sur ses lèvres, comme si il n’y avait pas touché.

- Hm ?

Elle voulait qu’il s’arrête là ? Il aurait bien voulu continuer encore un moment, il était bien comme ça, il aimait le contact physique avec sa chère et tendre. Ou du moins de son côté il la considérait comme. Il aurait bien voulu lui poser la question d’ailleurs, lui demander « Et toi t’en penses quoi ? » ou encore « On en est où ? » Mais il n’était pas très doué pour les interrogatoires, ces questions étaient bien trop imprécises, il préférait lui demander directement. Enfin, il allait le vérifier par lui-même plutôt.

Alors qu’il la regardait toujours, il serra un peu plus fort la main qui enlaçait celle d’Elya. Son autre main elle, passa encore une fois sur la joue de la jeune femme, tendrement, alors qu’il souriait. Les yeux émeraudes du vampire plongés dans ceux azurs de l’humaine, il espérait lui faire comprendre, par ce regard, à quel point elle comptait pour lui. Mais par un autre geste aussi, celui de déposer ses lèvres sur les siennes, ce qu’il fit sans tarder.  

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Mar - 22:16
et bah non, en faitft. STRANGE Adrian

La bouche d’Elya forma un “o” quand Adrian arrêta de boire et s’écarta d’elle, reflétant sa surprise et son choc. Il avait sérieusement arrêter de boire son sang ? C’était si facile que ça de le faire arrêter ? À moins qu’il n’en avait pas besoin de plus ? Elle secoua la tête, ne voulant pas chercher plus loin. C’était inutile après tout.

Elle rouvrit alors ses yeux et croisa le regard d’Adrian. Quelque chose dans sa façon de la regarder fit monter encore plus le rouge à ses joues. Et cela s’intensifia même quand il passa une main sur sa joue. Honnêtement, elle ne savait plus quoi penser. Ils étaient si proche l’un de l’autre et cela l’empêchait d’avoir une réflexion bien réfléchie. Cela dit, son instinct lui criait de se rapprocher de lui, d’être encore plus près, comme si l’espace entre eux n’était pas assez court.

Comme si Adrian avait lui dans ses pensées, il se rapprocha d’elle, brisant la distance qui les séparait. Elya répondit presque immédiatement au baiser, allant même jusqu’à mordre légèrement la lèvre d’Adrian. Tout en l’embrassant, elle colla son corps au sien et fit glisser sa main de son torse jusqu’au bas de la chemise d’Adrian puis remonta sa main vers son torse mais cette fois-ci, sous la chemise.

Puis elle réalisa ce qu’elle était en train de faire, son cerveau reprenant le contrôle à la place de son instinct. Elle mit fin au baiser et contempla avec horreur la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle était une chasseuse. Pas une Kattita. Et on lui avait donné des instructions précises. S’infiltrer dans le Red Order. Et embrasser un vampire ne faisait clairement pas parti de ça. Et puis… Que penserait son père s’il la voyait être aussi familière avec un vampire ?

Elya repoussa Adrian, roula pour sortir du lit et… tomba. Elle avait clairement mal jugé la distance. Désormais allongée sur le dos par terre, elle passa une main sur son visage et se mit à rire nerveusement. Cette soirée était vraiment un échec critique de sa part.

- Aïe, finit-elle par dire sur un ton monotone puis se remettant un rire pour faire passer la honte.




avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Sleep for today but tomorrow we fight
codage par LaxBilly
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Mar - 14:16
Reste.Adrian fut assez surpris de la réaction d’Elya, mais tout autant satisfait, il ne s’y attendait pas, mais ça lui allait pleinement. Il répondait aux baisers qu’ils se donnaient, toujours aussi souriant. Il finit même par prendre ses aises et serra Elya contre lui, passant une main dans le dos de la jeune femme sous le haut de celle-ci, caressant doucement son dos tandis qu’elle lui mordait les lèvres, frissonnant au contact des mains de sa partenaire sur son torse.

Cependant comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin. Comme si elle réfléchissait à ce qu’elle faisait, elle se mit à rouler sur le côté, brisant la proximité qu’ils venaient de construire. Il fit alors la moue, tout en la regardant rouler ... Puis elle tomba comme du n‘importe quoi du lit.

Adrian la regardait avec des yeux ronds pendant un instant puis se mit à rire, se fichant clairement d’elle, il faut avouer, sa chute était digne d’un cascadeur.

- Ben alors ?

Il se redressa et s’asseya sur le rebord du lit, la regardant, son regard voulait vraiment dire « Qu’est-ce que tu fais par terre ? ». Et en attendant qu’elle se remette de ses émotions, il fut curieux de voir à quoi ressemblait sa plaie maintenant. Il se leva donc du lit et alla dans sa salle de bain, allant se regarder dans la glace, et pas pour s’admirer cette fois. Il retira sa chemise et observa la blessure. Celle-ci allait clairement mieux, mais n’était pas complètement guérie, ce n’est pas comme si cela allait prendre un quart d’heure non plus. La noirceur de ses veines avait disparu et pour vérifier cela, il passa une main sur sa blessure, grimaçant un peu. C’était ok, le sang d’Elya était vraiment efficace pour la guérison apparemment.

Adrian remit sa chemise, sans la fermer car c’était trop chiant, puis alla dans le salon. Peut-être qu’elle voudrait partir maintenant ? Même si il aimerait vraiment qu’elle reste à ses côtés cette nuit. Autant lui poser la question directement.

- Elya, tu voudrais rester avec moi cette nuit ?

Mais bien sûr il avait posé cette question plutôt que lui demander directement si elle voulait rentrer, il n’était pas bête non plus, et puis si elle voudrait rester avec lui, il serait sûr qu’aucun d’eux ne feraient de cauchemar. Ou peut-être qu’au moins cela les atténuerait et ils se sentiraient plus en sécurité.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Mar - 16:11
helpft. STRANGE Adrian

Toujours au sol, Elya ne bougeait pas d'un pouce. À vrai dire, elle ne savait pas quoi faire. Elle ne savait plus quoi faire. Puis, la réaction d'Adrian arriva. Il se mit à rire, se moquant clairement de sa chute. En même temps, il y avait de quoi. Elle aurait bien aimé lui dire « Te marres pas, connard », mais elle n'avait pas l'énergie pour. Et puis, c'était de sa faute si elle était tombée, pas celle d'Adrian. Enfin. S'il ne s'était pas mis à l'embrasser, peut-être que tout ceci ne se serait pas passé. Elle observa Adrian s'asseoir sur le rebord du lit, à travers ses doigts, voulant toujours se cacher, comme si ça allait effacer le fait qu'elle soit tombé par terre.

Puis, alors qu'elle s'attendait à ce qu'il la relève, il sortit de la chambre. Comme ça. Elya laissa échapper un « Ah ! » et resta encore un petit moment au sol, l'air perdu. Est-ce qu'elle aurait voulu qu'il la relève ? Oui. Peut-être... ? Enfin, elle ne s'était vraiment pas attendu à ce qu'il s'en aille. Mais peut-être que c'était mieux comme ça ? Cela lui permettait de réfléchir plus facilement à ce qu'il s'était passé et ce qu'elle devait faire maintenant.

Pourquoi diable avait-elle répondu à son baiser ? Elle ne l'aimait pas. C'était un vampire. Cela compromettait sa mission. Il y avait clairement aucune raison pour ça. Alors pourquoi ? Cette situation allait la rendre folle. Pourquoi la vie n’était pas plus simple ? Pourquoi c’était si compliqué de ne pas s’approcher d’Adrian si elle ne le voulait vraiment pas ? Parfois, elle avait envie de parler de cette situation à quelqu’un d’autre, pour avoir des conseils, mais que penseraient les autres si elle leur avouait qu’elle avait ce genre de problèmes avec un vampire ? Et surtout, que feraient les autres chasseurs s’ils l’apprenaient ? Elya n'avait pas le choix. Elle devait y mettre un terme toute seule.

Elle finit par se relever et sortit de la chambre. Adrian était dans le salon et elle le rejoignit afin de s'expliquer, mais elle fut malheureusement prise de court par la question d'Adrian. Elle buga dessus pendant un moment puis se positionna en face de lui pour savoir s'il était vraiment sérieux ou s'il disait ça pour plaisanter. Mais il avait l'air sérieux. Cependant, ce ne fut pas cela qui interpella le plus Elya. Pour une raison inconnue, Adrian avait sa chemise ouverte et Elya se surpris à observer son torse. S’il y avait une chose qu’elle ne pouvait pas reprocher à Adrian, c’était son physique. Cela dit, Elya n’était pas ce genre de filles à ne jurer que sur le physique, mais, elle savait tout de même apprécier certains attraits. Puis, elle fit l’erreur de se remémorer le moment où elle avait passé sa main sous la chemise d’Adrian et rougit pendant un instant avant de plus ou moins se ressaisir.

- Oui. Non. QUOI ?!

Elle inspira longuement et passa ses mains dans ses cheveux. Ce n’était pas le moment de faire n’importe quoi. Puis elle soupira doucement.

- Je vais rentrer chez moi.



avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Sleep for today but tomorrow we fight
codage par LaxBilly
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Mar - 21:54
Some coffee ?Adrian était bien content que sa plaie soit en train de guérir, il le sentait, et franchement, ça lui faisait du bien. Cependant pour Elya ce n’est pas la même chose, comme si une soupe allait la remettre sur pieds et refermer ses blessures. Non non, ça ne marchait pas comme ça chez les humains, et même quelqu’un qui avait 2 de QI aurait pu le savoir.

C’est pour cela qu’il allait refuser qu’elle parte finalement, il lui avait posé la question, mais comme pour la tester, il savait qu’elle le fuyait. Il aurait bien voulu lui demander des choses à propos de leur relation, mais ce n’était clairement pas le moment, il pensait bien plus à la sécurité d’Elya avant tout. Car qui sait, les Raksa les ont peut-être suivis, ou même, il y en a d’autres dehors, surtout à cette heure-là. Beaucoup de risques s’offrait à la jeune femme si elle décidait de sortir : Les Raksa, le fait que ses blessures puissent la gêner dans ses mouvements et réflexes, ou pire encore, qu’elle tombe dans les vapes. Non, Adrian ne voulait pas de ça. Il voulait veiller sur elle.

- Hm hm, je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Il n’avait clairement pas envie de se justifier, mais elle allait surement lui poser plein de questions et lui demander pourquoi.

- Raksa, prédateurs sexuels, fous, tes blessures !

Ouais ok, il avait tout balancé comme ça par catégories, mais il avait la flemme de tout détailler, il n’allait pas lui faire un rapport complet non plus, il faisait pas de grands rapports au Red Order, alors chez lui pour une question … Non.

Et il allait faire en sorte qu’elle se sente chez elle pourquoi pas. Il fit un sourire à Elya et lui embrassa le front, se dirigeant maintenant vers la cuisine pour se faire du café. Il alluma la cafetière et attendu que celle-ci se mette en marche… Ce qui ne fut pas le cas tout de suite. De part sa nature bien impatiente, rien que les quelques secondes de procrastination de cette machine avait réussit à l’agacer, ce qui valu un bref coup dedans. Ah, elle remarche, tant mieux. Il sortit une tasse et …

- Tu veux quelque chose à boire, café ou thé ? Si ça peut t’apaiser darling ~

Il passait la tête par la porte de la cuisine, tout sourire. Adrian était bel et bien revenu à lui. Le fait de la savoir chez lui, donc en sécurité, le rassurait énormément. Il n’aurait pas voulu la laisser à l’hôpital pour ce genre de blessures, non pas car il n’y a pas de services pour ça, mais ce n’était pas un lieu sûr. Et il n’aimait pas les médecins.

La fait de la voire blessée l’inquiétait un peu, mais elle se tenait debout maintenant, c’était déjà bon signe. Par contre le « Oui.Non. QUOI ? » l’avait bien fait rire, c’était quoi ça, elle avait plusieurs personnalités ? Non, Elya était parfaite. Et seul Adrian avait le droit de penser à elle ou de l’approcher de la même manière qu’ils l’avaient fait plus tôt. Aaah, si seulement ils pouvaient être aussi proches plus souvent.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 19:27
WSHft. STRANGE Adrian

D’une façon absolument peu surprenante, Adrian changea d’avis. Bien qu’il lui avait demandé si elle souhaitait rester, il semblerait qu’il avait déjà décidé pour elle. Et elle devait rester. À quoi bon lui avoir demander si c’était pour ne pas prendre en compte sa réponse ? Cela était une bonne question. Une question dont Elya n’avait pas de réponse. À part peut-être le fait qu’Adrian était égoïste. Cela dit, les justifications du vampire ne semblaient pas être dû au fait d’être égoïste. Il semblait plutôt s’inquiéter pour la santé de sa collègue. Et si elle se faisait attaquer sur le chemin du retour ? Et si ses blessures prenait le dessus sur elle ? C’était des raisons pour le moins noble, néanmoins, Elya passa outre. Elle n’était clairement pas en sucre. Et puis, le danger faisait partit de son métier. Elle n’allait pas se planquer sous les couvertures en attendant qu’il fasse jour ou qu’elle aille mieux.

Malheureusement pour elle, Adrian sembla changer complètement de sujet, prenant pour acquis le fait qu’elle restait ici, et s’approcha d’elle pour l’embrasser sur le front. Face à ce geste, Elya eu un mouvement de recul et laissa échapper une petite exclamation indignée. Non mais il se croyait où ? Bien qu’il soit chez lui, cela ne voulait pas dire qu’Elya faisait parti de ses propriétés. Il fallait qu’il se calme, le vampire. Cependant, même si elle était indignée par ce comportement, elle n’eut pas le temps de réagir plus car Adrian avait déjà disparu dans ce qui semblait être la cuisine.

Elya se retrouva donc à faire la plante verte dans le salon, tandis qu’elle réfléchissait à la suite. Comment pouvait-elle partir d’ici ? Parce que oui. Elle comptait vraiment partir. Il était hors de question qu’elle passe plus de temps avec Adrian. C’était sans doute plus nocif pour sa santé que d’affronter des monstres dehors.

Au bout d’un moment, la tête d’Adrian réapparu et il lui demanda tout sourire si elle souhaitait du thé ou du café. Cette question, bien qu’innocente, fut la goutte d’eau qui fait déborder le vase - ou la tasse, pour l’occasion.

Premièrement, elle n’avait jamais demandé de boire quelque chose. Il fallait qu’Adrian se calme et arrête de s’imaginer des choses. Deuxièmement, il allait également falloir qu’il arrête de prendre tout pour acquis. Il pensait vraiment qu’elle allait rester ? Juste parce qu’il l’avait décidé ? Quelle blague ! Elle n’était pas à ses ordres. Et si elle décidait qu’elle partait, et bien elle partait.

- M’apaiser ? M’APAISER ? Alors, tu vas te calmer tout de suite parce que je ne compte absolument pas rester ici. Alors, bois ton thé ou ton café, si tu veux, mais moi, je m’en vais.


Sur ce, elle tourna les talons et se précipita vers la porte d’entrée avant qu’il n’ait le temps de réagir et tenta d’ouvrir la porte.

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Sleep for today but tomorrow we fight
codage par LaxBilly
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 15:46
Making your own wayAlors qu’il pensait que tout se passait bien et qu’ils pourraient avoir un moment de paix, à pouvoir enfin se reposer, et qui plus est tous les deux, Elya commença à péter sa crise dans le salon, il se demandait ce qu’il pouvait bien se passer. Il se servit donc du thé, tranquillement, posant la tasse sur la table de travail et allant dans le salon, il sentait bien qu’elle n’était pas vraiment .. à l’aise ? Avec lui, mais bon, c’était soit ça, soit les Raksa dehors.

Il ne comprenait pas, il voulait la protéger et elle préférait aller affronter le danger plutôt que de lui faire confiance, c’était à cause de cette stupide loi ? Ou peut-être qu’il en faisait de trop aussi, mais ça, il ne l’admettra sans doute jamais. Il la regarda se diriger voire même se précipiter vers la porte d’entrée, mais ne bougea pas d’un pouce, il restait à la regarder. Pourquoi ? Car il avait verrouillé la porte plus tôt au cas où on les aurait suivis ou quelque chose du genre. Il n’allait tout de même pas la laisser sortir aussi alors qu’elle état blessé, qu’est-ce qui lui passait par la tête ? C’est sûr, il ne les comprenait pas, ces humains.

Cela ne voulait pas forcément dire qu’Adrian était calme. Il avait l’impression que les efforts qu’ils faisaient servaient qu’à faire du vent. Il aurait fait la même chose si il avait des personnes proches qui avaient besoin d’être protégées, mais avec Elya c’était tout de même différent, car il la considérait bien plus qu’une personne proche. Cela l’énervait de se dire que tout foutait la merde entre eux, que ce soit les gens, les lois ou même les comportements. Ca se passait toujours de la même manière, c’était pareil avec sa famille, ils s’embrouillaient pour rien et le faisaient culpabiliser, et là, il ressentait la même chose, et commençait à croire que c’était lui le problème.

- Fais comme tu veux ~

Il savait très bien que la porte était fermée, et le ton de sa voix était .. assez .. bizarre. Il semblait être naturel mais froid en même temps. Il préféra garder un air détaché cette fois-ci et la laisser décider toute seule de ce qu’elle allait faire, si elle ne voulait pas qu’il l’aide, d’accord, pas de soucis ! Il alla donc chercher sa tasse de thé dans la cuisine et alla s’installer dans le canapé du salon, allumant la télé. Il zappa rapidement les chaînes et s’arrêta sur une petite émission sur des crimes plus ou moins intéressant. A vrai dire, il était vexé et énervé, et plutôt que d’aller se défouler en paroles sur Elya, il préféra essayer de se concentrer sur autre chose.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr - 19:51
Mensonges...ft. STRANGE Adrian

La porte était fermée. Sa principale route de sortie avait été tout simplement bloqué par un stupide verrou. Elya regarda rapidement autour d’elle s’il y avait la clé mais la trouva nulle part. Désespérée par la situtation, elle se mit alors à se défouler sur la porte, la frappant jusqu’à ce ses poings se mettent à saigner. Elle se mit également à fondre en larmes, la pression de la soirée retombant entièrement d’un seul coup. Elle finit alors par se laisser glisser contre la porte et à se recroqueviller, n’essayant cependant même pas d’étouffer ses sanglots. C’en était trop. Elle en avait marre. Complètement marre.

Elle en avait marre de cette foutu porte qui ne pouvait pas s’ouvrir. Elle en avait marre de devoir relier sur un vampire pour la sauver. Elle en avait marre de son poste d’espion au sein du Red Order, où elle devait faire semblant de s’entendre avec des vampires. Elle en avait marre d’Adrian. Elle en avait marre de ses sentiments pour lui.

Pourquoi ne pouvait-elle pas tout simplement lui tirer une balle dans la tête ? Cela résoudrait pas mal de ses problèmes. Pourquoi avait-il fallu qu’elle finisse par ne pas le détester ? Du moins, ne pas le détester comme il le fallait. Sérieusement ? Pourquoi ? Même au Red Order, tout le monde en avait marre de lui. Alors pourquoi avait-il fallu qu’elle finisse par accepter sa présence à côté d’elle ? Ce n’était pas comme s’il avait quelque chose en commun. Ce n’était pas comme si Adrian avait eu sa vie de famille ruinée à cause des vampires… Non ? À vrai dire, elle ne savait rien sur lui. Elle n’était même pas sûr qu’il avait vraiment une famille.

Ce qu’elle savait par contre, c’était qu’elle devait l’écarter de sa vie. Elle devait également arrêter d’être curieuse à propos de lui. Il n’y avait rien à savoir. Du moins, rien qui pourrait l’aider. Elle devait simplement se débarrasser de lui. Et si elle ne pouvait vraiment pas le tuer, il n’y avait plus qu’une chose à faire. Faire en sorte qu’il la haïsse.

Elle se releva avec difficultés et marcha en direction du salon avec un semblant de détermination. Elle était exténuée et désespérée. Elle ne savait plus ce qui était bien ou mauvais à faire. Elle devait juste agir.

- Tu comptes faire quoi ? Me séquestrer ? demanda-t-elle une fois dans le salon.

Le fait de voir Adrian en face d’elle lui fit un pincement au coeur. Elle n’avait pas vraiment envie de faire ça, mais elle n’avait plus le choix. Elle essuya les larmes qui avaient coulé et s’empêcha de pleurer encore plus, prenant un ton froid.

- Tu sais quoi ? Tu me dégoûtes. Tu crois que les gens te trouvent génial parce que c’est ce que tu penses de toi-même ? Et bien, laisse moi te dire que non. Je ne connais pas une seule personne qui t’apprécie. Tout le monde te considère comme quelqu’un de pathétique et une complète nuisance. Tu crois que tu peux aider les autres ? C’est complètement faux. Tu es un raté, Adrian. Même pas capable de faire quoi que ce soit de bien. Et tu crois qu’il y a quelque chose entre nous ? Qu’on est ami ? Ah. Laisse moi rire. Tu es incapable d’avoir des amis. Et quand à moi, je ne faisais que jouer. Mais tu sais quoi ? J’en ai marre. Cela ne m’intéresse plus.

Chaque mot qu’elle prononça déchira Elya de l’intérieur. Elle n’avait pas envie de lui mentir. Pas comme ça. Mais elle ne pouvait plus supporter sa relation avec Adrian. Cela pourrait avoir une fin horrible. Pour elle, comme pour lui. Alors, autant couper les ponts maintenant. Même si cela faisait atrocement mal.


avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Sleep for today but tomorrow we fight
codage par LaxBilly
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mai - 23:36
You liarOui, Adrian l’avait bien entendue pleurer quand elle essayait de détruire cette malheureuse porte. Rien que de l’entendre pleurer était un supplice, il avait tellement envie de la prendre dans ses bras que cela en devenait douloureux. Mais il ne pouvait et ne devait rien faire, il n’avait pas envie d’empirer la situation, et il n’avait pas envie qu’elle le déteste. Alors il ne bougeait pas du canapé, il avait croisé les bras et regardait sans regarder la télé qui passait des images qui lui étaient bien insignifiantes comparé à la jeune femme qui n’en pouvait plus dans son appartement. Il faisait ça pour son bien, pourquoi elle ne comprenait pas cette chose qui pour lui était si évidente ?

Ah, elle s’était rapprochée peu à peu, et il sentait aussi du sang, elle s’était encore blessée, c’est pas possible, qu’est-ce qui lui passait par la tête ?  Il la vit arriver près de lui mais en gardant ses distances. Au début il ne comptait pas la regarder, mais il ne pouvait pas l’ignorer plus d’un certain temps, donc il leva les yeux vers elle, mais ne répondu pas à sa question, c’était évident. Et séquestrer n’était pas le bon mot, protéger l’était. Mais il n’en dit rien, car il se demandait si ça servait vraiment à quelque chose de la contredire. Puis quelque chose dans le comportement d’Elya changea et ... Elle sembla tout lui déballer.

Pendant qu’elle parlait, il la regardait, ne la lâchant pas des yeux. Au passage il les trouvait vraiment magnifiques, ses yeux. Mais pourquoi elle lui disait tout ça, pourquoi elle le descendait d’un coup ? Tout cela n’était vraiment pas clair, mais il n’arrivait pas encore à savoir pourquoi elle faisait ça. Elle le pensait ? Non, ou du moins il ne la croirait pas, et ce n’est pas de la fierté, c’est simplement la confiance qu’il lui accorde qui faisait qu’il n’arrivait pas à croire un seul de ses mots. Il savait hein qu’il était comme ça, pas besoin de lui dire. Mais la dernière phrase sur le coup le fit un peu réagir. Et il en avait marre de la voir pleurer.

- Je sais. Mais.. Tu n’as pas à me mentir, sauf si tu dis vraiment la vérité. Pour le fait que tu « joues » je veux dire.

Il voulait bien lui accorder des choses, être sympathique avec elle et céder à ce qu’elle voulait, mais le fait de ne plus se voir ni se côtoyer .. Non, ça il ne pouvait tout simplement pas. Le fait qu’il soit tactile quasiment qu’avec elle était un signe non ? Que le fait qu’il pense à elle tous les jours, qu’il panique un peu quand il ne la voit pas à l’heure au boulot et même quand il a explosé la gueule au Raksa.. Il pensait que ça n’avait rien de normal, c’était comme si il dysfonctionnait, mais pas dans le sens mauvais du terme, au contraire.
Si elle voulait rentrer chez elle, soit, si elle n’avait plus envie de le voir par contre non. Ou du moins elle allait encore devoir le supporter longtemps. Mais il y avait des choses qu’il avait vraiment envie de savoir, ça le turlupinait, vraiment. Mais en attendant, il avait envie de l’avoir contre lui, alors il lui tendu les bras, s’étant légèrement redressé, enfin tendu les bras.. Il avait surtout tendu une main plus haute que l’autre pour lui faire comprendre de venir.

- Accorde-moi en un dernier, après je te laisse partir.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Wars :: † Darah :: Hevana : Central District-